pendant trois ans, j'ai téléphoné au 39 19, elles m'ont soutenue

Publié le par vero

Sans leur soutien, je n'aurais rien fait
Sans leur écoute , je serais restée sous les coups.
Jour après jour, elles m'ont soutenue,m'ont aidée à voir clair....
A comprendre que j'étais une victime.
Elles m'ont tenu la main vers la liberté.
Merci, alors toi,  qui souffre en silence: va vers elles, elles te guideront vers la libération.

APPELEZ LE 3919 VIOLENCES CONJUGALES INFO
prix d'un appel local
 
Du lundi au samedi, de 8h à 22h
Les jours fériés de 10h à 20h
(sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre)

Une femme sur 10 est victime de violences conjugales
(enquête ENVEFF 2001).
Une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son compagnon (Ministère de l’Intérieur 2006)

Telles sont les informations qui ont fait prendre conscience à l’opinion publique que la violence conjugale est un fléau social, un problème de société que les pouvoirs publics doivent prendre en compte.

Depuis 1992 La F.N.S.F. gère le service téléphonique national d’écoute « Violences Conjugales – Femmes Infos Services ».

Depuis mars 2007, ce service répond au 3919, au coût d’un appel local, et s’appelle désormais : « VIOLENCES CONJUGALES INFO »

C’est un numéro d’écoute anonyme. Ce n’est pas un numéro d’appel d’urgence. En cas d’urgence, appelez la police ou la gendarmerie.

Une équipe de 20 écoutantes professionnelles assure une écoute bienveillante.

L’écoutante instaure un climat de confiance qui permet à la personne de parler de la situation qui l’amène, de clarifier l’analyse qu’elle en fait.

L’objectif de cette écoute est de permettre à la personne d’agir, grâce à une information appropriée sur les démarches à suivre et sur le rôle des intervenants sociaux.

Si la personne le désire, elle peut être orientée vers une association spécialisée qui pourra l’accompagner dans ses démarches.
 
Le service « Violences Conjugales Infos »  répond à un réel besoin.
 
Entre le 1er août 2007 et le 31 janvier 2008, il a traité 9214 appels.
- 67 % des appels proviennent des victimes elles-mêmes.
- 97 % d’entre elles sont des femmes
- 45 %  d’entre elles n’ont fait aucune démarche avant d’appeler le service.

La liberté est au bout du chemin

Publié dans VIOLENCE CONJUGALE

Commenter cet article

vg 11/05/2009 17:41

je viens de parcourir ton blog.. qui me laisse une grosse boule dans la gorges.. je ne comprends pas une telle violence, je ne comprends pas l'aveuglement des gens... je ne comprends que "la maison", qui doit etre l'endroit le plus beau du monde devienne l'enfer... je ne comprends pas que celui puisse exister... je ne comprends pas..... mais je sais que cela existe, a bientôtvéro

vero 11/05/2009 17:51


oui cela existe pour beaucoup, mais face aux autres on se farde et se force a sourire.merci pour ce message;vero


steph 19/03/2009 23:10

le probleme je pense c'est que les fammes violentees n'arrivent pas a se conciderer comme victimeelle excusent par amour ou trouvent des excuses a leur mari (oui mais ce soir la il avait bu il netait pas dans son etat normal...)a force d'attendre la situation ne fait que saggraver

Michèle CAILLET (78480) 17/03/2009 20:14

Vero,C'est fait, j'ai publié ton article sur mon blog, dont tu peux aller voir si cela te convient.En tout cas, il y déjà eu beaucoup de commentaires que tu devrais surtout lire, et venir, si tu le désires, en laisser un toi aussi, ce qui permettra un dialogue entre toi et les autres Personnes.BISOUS ma petite soeur et à très bientôt ...

vero 17/03/2009 21:22


déja fait ma belle, j'ai lu aussi les commentaires; Je t"ai laissé un court mot car,je suis fatiguée merci michèle;bonne soirée vero


Marc de Metz 15/03/2009 17:17


Je n’ai pas eu envie de regarder cette vidéo, mais je peux au moins te féliciter d’inciter toutes les victimes de violences parfois les victimes sont aussi au masculin… parfois ce sont aussi des parents… à appeler ce numéro qui peut comme ce fut le cas pour toi donner le courage de partir… Une année, je me suis servi de SOS Amitié et j’ai aussi fait des rencontres exceptionnelles autant qu’anonymes qui alors m’ont aussi particulièrement soutenu et conseillé. Je t’embrasse Véro, @mitié, Marc de Metz. 

vero 16/03/2009 16:06


j'avoue que cette video est terrible, je ne peux pas la regarder.  cependant la violence conjugale touche aussi les enfants, très fort. Mes enfants ont été très touches? les blessures sont là,
seul le retour au bonheur aténuera le mal. amities vero


roselyne 15/03/2009 10:08

La conquête de la liberté est un long chemin, mais ça en vaut la peine. Tu as choisi de parler et c'est très important. Je travaille à l'hôpital. J'ai vu bien des victimes de coups, ceux que l'on voit et ceux plus insidieux qui sont les " bleus de l'âme ". Je te souhaite de connaître enfin la douceur. De tout coeur.

vero 16/03/2009 16:16


merci Roselyne, peut tu témoigner par ecrit de ce que tu as constater? il faut ouvrir le débat et mettre tous les aspects de la problèmatique en reflexion. moi , je vais bien, j'ai le bonheur
d'etre sereinement amoureuse. vero