Personne ne doit juger celle qui reste

Publié le par vero

Message à Henriette mauvaise-foi,lectrice du blog de Michèle

Oui, personne ne sait ce qui se passe dans la tête d'une femme qui subit ces violences!!
les gendarmes m'ont jugée, ne comprenaient pas....le fait que je reste était pour eux comme un acquiecement, comme si j'étais d'accord,complice presque coupable.
Mille femmes ,mille histoires: personne n'a ni le droit de juger, ni le droit de comdamner.
Pour moi, le fait de ne pas avoir d'enfants et de biens communs mais d'avoir un métier, simplifiait les choses.
Celles qui restent, sont ligotées d'une façon ou d'une autre.

Véro

Commenter cet article

zoyas 27/03/2009 16:30

Il est tellement plus facile de juger que de chercher à comprendre...La souffrance parfois ne se devine pas, ne se comprend que par ceux ou celles qui la vivent.Toutes ces femmes, celles qui restent, celles qui partent, celles qui demandent de l'aide, toutes les femmes ont du courage.

vero 27/03/2009 20:19


le courage est là ,certes mais on ne s'en rend pas compte tant les sentiments sont mêlés entre souffrance et dévotion.
Mariée pour ne vivre que le pire,la souffrance devient une habitude, presque naturelle,nous vivons une perte de valeur totale, le lien avec les vraies valeurs humaines se distord. Les larmes
coulent et s'assèchent tristement ,personne n'est là pour essuyer ses larmes de sang.
Comme une bête qui se laisse mourir ,nous nous cachons, fardons nos bleus pour tenter de sourire,de faire face aux regard de ces autres qui vivent la tendresse et l'amour quand ils rentrent chez
eux.
Pour nous ,le foyer est parsemé de grilles de verres qui ne sont que les éclats d'un amour bafoué,piétiné.
je joue un hymne d'espoir à toutes mes soeurs de peine, à toutes celles qui ont cru en l'amour et qui se blessent contre les épines de l'escroquerie d'un homme dénaturé par la haine de l'amour.
A vous toutes ,je veux essuyer les larmes pour  de nouveau faire fleurir un sourire sur votre visage.
Partez, le vrai amour existe, partez la vie est trop précieuse pour un homme qui ne vaut rien, et surtout pas la moindre larme.


mamzelle.B 26/03/2009 23:03

Continue ta lutte, tu es forte !je t'embrasse

vero 27/03/2009 11:05


bonjour,aidez moi mon blog est en chute libre;vero


Henriette Mauvaise-Foi 25/03/2009 22:36

je ne sais pas si tu as lu ma reponse, alors je reitere ici le fait qu'il n'y a aucun malentendu entre toi et moi. si ton blog touche une seule de ses femmes...alors tu l'aura aidé.. jamais je ne dirais le contraire...chacune a son histoire, ses raisons de partir, ou de rester, qu'elles soient bonne ou mauvaises..c'est ce que je voulais dire par mon comm. j'espere que tu l'a compris...bonne chance a toi et merci pour ton courage.

vero 26/03/2009 13:10


j'ai bien compris et je n'ai vu aucun problème. As tu lu mes réponses si elles sont éditées .merci henriette de ta réponse vero


LADY MARIANNE 24/03/2009 20:49

bonsoir VEROURGA le blog à l'ombre du barnian est souffrante - je sollicite les blogs pour lui rendre une petite visite et maintenir son audience et son moral -merci pour elleamitiés Lady marianne

vero 25/03/2009 18:08


merci marianne ,je le fais de ce pas. bonne soirée vero


LADY MARIANNE 22/03/2009 21:39

oui tu as raison - la femme est toujours soupconnée .si elle se fait violer --- c'est parcequ'elle avait une jupe trop courte-c'est de sa faute -la violence conjugale --- faut pas ennerver Monsieur- tu n'es pas innocente pour la police .bon courage - merci de ta participation a libre expressionamicalement lady Marianne

vero 22/03/2009 23:48


nous sommes encore loin de l'égalite entre hommes et femmes!!!
La gendarmerie m'a effectivement considérée comme coupable ,sa parole prévalait même si j'eéais cultivée.merci marianne et bonne semaine vero