pervers narcissiques: portrait

Publié le par vero

Face aux pervers narcissiques
Vous êtes troublé par le manque d’empathie de votre conjoint. Il est particulièrement égoïste voir égocentrique et ne se remet jamais en question. Il ne manque pas une occasion de vous dévaloriser et va jusqu’à vous calomnier..
Il vous fait des coups pendable mais c’est parce que vous l’avez bien mérité. Il vous ment effrontément mais c’est de votre faute car vous êtes vraiment naïve de le croire.



La notion de pervers narcissique

Le terme de “pervers narcissique” a été introduit dans les années 1990 par deux auteurs : Marie-France Hirigoyen et par le psychanalyste Alberto Eiguer.
Alberto Eiguer Psychiatre et psychanalyste, président de la Société française de thérapie familiale psychanalytique, membre de la Société psychanalytique de Paris, dirige la revue Le divan familial.


Les cinq points pour reconnaitre le pervers narcissique

Un manque d’empathie étonnant : il est peu sensible à la souffrance d’autrui.
Une vision négative du monde : ils souffrent d’un insatisfaction chronique de la vie et entrainent parfois leur entourage dans cette vision désenchantée.
Se pose en victime : Vous endossez ses propres turpitudes à sa place
Ment en toutes circonstances : c’est un comédien né
Divise et cloisonne ses relations : personne ne vérifie ses dire mensongers
Il est très égoîste : il est complètement centré sur sa petite personne
Il est courtois: il a de bonnes manières et parait même gentil
Il nie les psys : les thérapies n’ont pas de prise sur lui, il conseille à son entourage d’éviter les psys
A un comportement arrogant : il considère les autres comme des larbins et se sent supérieur aux autres


La pathologie
La pathologie du pervers narcissique peut être assimilé à un début de psychose ou de démence précoce.
Marie-France Hirigoyen
Marie-France Hirigoyen est docteur en médecine depuis 1978. Elle est aussi psychiatre, psychanalyste et psychothérapeute familiale.

Psychogénèse et enfance

Il s’agit souvent d’une pathologie remontant à l’enfance souvent surprotégé. Pour être admiré par sa mère l’enfant a dû développer des stratégies narcissiques : mentir à outrance, donner le change, faire en sorte d’être admiré par sa mère.

Chances de guérisons

Le pervers narcissique est trop attaché à son image pour pouvoir se remettre en question.
Les chances de guérison sont donc minimes.
Associer la notion de fréquence pour qualifier la pathologie narcissique
Evidemment il y a la notion de fréquence. On peut manquer d’empathie une fois sans pour autant être un pervers narcissique
Le pervers narcissique n’est pas toujours un homme
Bien que la majorité des cas recensés impliquent des hommes, il existe aussi des femmes ayant un comportement proche du pervers narcissique
Le profil des victimes des pervers narcissiques

Souvent dotées d’une grande intelligence, il s’agit souvent de femmes séduisantes, et extrêmement généreuses. Le pervers narcissique voit en elles de merveilleuses proies pour surgonfler leur égo et profiter de leurs éclatantes joies intérieures.
Les victimes qui arrivent à échapper aux griffes du pervers narcissique ressentent souvent un profond sentiment de libération.

Cas connus de pervers narcissiques

En matière de criminalité, Michel Fourniret est le profil type du pervers narcissique au summum de sa pathologie et de sa cruauté. Heureusement seuls une infime partie des pervers narcissiques bousculent dans la criminalité.
Bibliographie
Alberto Eiguer, Le pervers narcissique et son complice, Éditions Dunod, 2004
Martiale O’Briens, Le pervers narcissique, Édition Le Manuscrit, 25 novembre 2002
Marie-France Hirigoyen, Le harcèlement moral - La violence perverse au quotidien, Edition Syros, Paris, 1998

Publié dans pervers narcissique

Commenter cet article